Ondée (de jour)

Kunst am Wasser - Bern (Kirche Kleinhöchstetten) - 2010
22 percussions - électroaimants - cellules photovoltaïques
Vingt-deux modules de percussion indépendants. Chacun fonctionne grâce à une cellule photovoltaïque.
Une fois l’énergie emmagasinée suffisante, un objet vient frapper la percussion. Sa sonorité est aigue, fine,
longue, épurée. Sa résonance vibre légèrement. Le rythme de chaque module est tributaire de la lumière naturelle ;
si elle est insuffisante, l’installation est muette. La pièce commence au lever du jour, varie selon les nuages,
l’angle du soleil, les ombres, puis s’estompe à la tombée de la nuit. Cela se situe dans l’environnement de
l’église romane de Kleinhöchstetten. Le lieu est simple, d’apparence calme. Il représente un espace transitoire
entre nature et milieu urbain. Le parvis couvert offre un paysage confiné ; un lieu d’écoute pour ce qui ne
parvient pas à nos yeux. Parallèlement au flux inaudible de l’Aare, une autoroute. Non loin, un aéroport
au trafic régulier. Marquer une pause, écouter aussi intensément qu’on pourrait regarder. Sentir ce qui
est loin, ce qui est direct ou indirect ; mesurer et marquer mentalement l’espace, de façon abstraite.

Les percussions interviennent comme des points sonores fictionnels rythmant l’espace,
trame de fond matérialisant une durée. Elles appellent un silence mettant en exergue les alentours.
Sorte d'aura terrestre.

Ondee (de jour) - rudy deceliere


Ondee (de jour) - rudy deceliere


Ondee (de jour) - rudy deceliere







Enregistrement sur le lieu, Kirche Kleinhöchstetten - Kunst am Wasser - Bern 2010